Indie Québec - le meilleur forum de musique au Québec


  • Indie Québec

    Vous n'êtes pas connecté(e)
    L'image remplace les hyperliens pour quiconque n'est pas connecté(e) sur ce forum.
    La fonction de Recherche de même que la section Nouvelles RSS sont également désactivées pour quiconque n'est pas connecté(e) sur ce forum.

    Annonce

    novembre -

    indiequebec est à la recherche de mélomanes inconditionnels de musique locale en marge au québec, telle que celle d'avec pas d'casque, half moon run, monogrenade, the loodies, mardi noir, ps i love you, pypy, ponctuaton, le nouvel orchestre de flutes de julien mineau et tous ces groupes, qui pourront contribuer aux diverses discussions créées au fil des jours dans ce forum.
    • Index
    •  » concerts
    •  » The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    #1 06-02-2007 23:34

    Vanslyde
    Fly! Pope!... Fly Fly awaayyyy
    Lieu: Montreal
    Date d'inscription: 03-10-2006
    Site web

    The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Setlist

    Keep the Car Running
    Black Mirror
    No Cars Go
    Haiti
    Black Wave/Bad Vibrations
    My Body Is a Cage
    Ocean of Noise
    The Well and the Lighthouse
    Power Out
    Rebellion (Lies)
    Intervention
    --
    Building Downtown (Antichrist Television Blues)
    Neighborhood #1 (Tunnels)
    --
    Wake Up

    http://i8.photobucket.com/albums/a31/vanslyde/afuksetlist6febukk.jpg

    -----------------

    http://i8.photobucket.com/albums/a31/vanslyde/afukwinrebukk.jpg

    Hors ligne Hors ligne

     

    #2 07-02-2007 00:07

    Vanslyde
    Fly! Pope!... Fly Fly awaayyyy
    Lieu: Montreal
    Date d'inscription: 03-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Ya pas beaucoup de mots pour décrire l'intensité qui régnait à la Fédération ukrainienne ce soir dans le cadre du retour officiel de AF en sol montréalais...

    http://i8.photobucket.com/albums/a31/vanslyde/AFPYUKK000_07291.jpg

    Le setlist était irréprochable (bien qu'on profite de My Body is a Cage pour aller chercher une bière) et le groupe heureux de renouer avec mtl et les fans de la première heure...

    Aucunement comparable avec le spectacle "secret" du mois de janvier 2007, AF a offert un show bcp plus "tight" et travaillé, avec un son exceptionnel dans une salle qu'on aurait cru construite sur mesure pour ce genre de happening...

    Régine à eu son moment de gloire avec Haiti et BW/BV mais les 5 dernières pièces du concert valaient à elles seules les longues heures d'attentes pour les courageux qui ont bravé le froid pour acheter des billets en décembre et ce matin même...

    Rebellion (Lies), chantée au beau milieu de la foule par Win, et plus tard Wake Up, interprétée sur le plancher de la salle avec les spectacteurs (à l'exception de Will et Jeremy qui sont demeuré sur scène) resteront gravées comme moments forts de ce concert. Rappelons que lors du 1er des 5 concerts à Londres, le groupe avait terminé son spectacle en jouant Wake Up à l'extérieur, sur les marches de l'Église St-John. 14love

    On attend avec impatience les enregistrements audio et les photos professionnelles...

    Hors ligne Hors ligne

     

    #3 07-02-2007 00:27

    fcfcfc
    Consommateur musical
    Lieu: Montréal
    Date d'inscription: 21-01-2007

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Cher coquin Vanslyde, t'as pris des photos ce soir? Pourtant ils fouillaient les sacs à l'entrée...

    Excellent, excellent, excellent show! Très intense, son surpuissant de la balustrade où j'étais et d'où on voyait toute la scène. 2 cors français et deux violons, ça varge en masse, on pourrait pas croire. Foule sur la même vibe que le groupe, contrairement au spectacle "secret".

    Arcade Fire survivra très bien au hype s'ils continuent comme ça. Ce fut un des meilleurs spectacles auxquels j'ai assisté dans ma vie, sans blagues.


    Gravity. Physics makes us all its bitches.

    Hors ligne Hors ligne

     

    #4 07-02-2007 00:34

    Vanslyde
    Fly! Pope!... Fly Fly awaayyyy
    Lieu: Montreal
    Date d'inscription: 03-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    fcfcfc a écrit:

    Cher coquin Vanslyde, t'as pris des photos ce soir? Pourtant ils fouillaient les sacs à l'entrée...

    Lorsqu'ils ont vu ma caméra cheap (voir photos ^^) ils se sont dit qu'il n'y avait pas de grands dangers... 07wink1

    fcfcfc a écrit:

    2 cors français

    Pietro était là mais l'autre joueur de cor (que j'appelerai le 2e coreur) en était à son premier spectacle officiel avec le groupe je crois..

    fcfcfc a écrit:

    Arcade Fire survivra très bien au hype s'ils continuent comme ça. Ce fut un des meilleurs spectacles auxquels j'ai assisté dans ma vie, sans blagues

    idem 01smile

    prochain rendez-vous au mois de mai???

    Hors ligne Hors ligne

     

    #5 07-02-2007 10:30

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Journal Metro - 7 février 2007

    Click to zoom

    Inscription requise pour voir le lien

    Inscription requise pour voir le lien

    Hors ligne Hors ligne

     

    #6 07-02-2007 11:00

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Le Devoir 7 février 2007

    Sylvain Cormier a écrit:

    The Arcade Fire à la Fédération ukrainienne - Baptême du feu
    Sylvain Cormier

    C'était pas exactement le baptême du feu pour The Arcade Fire, hier soir à la Fédération ukrainienne. Il y a eu le show top secret du 20 janvier dernier dans une église polonaise du même Mile End. Et un autre, plus secret encore, le vendredi d'avant à l'ancien «high school» du bassiste Richard Parry (à Ottawa), sans compter les cinq soirs à l'église St-John's de Londres. Mais pour ceux qui ont bravé les engelures au petit matin sibérien d'hier pour obtenir les 50 billets supplémentaires mis en vente chez le disquaire L'Oblique, pour les 600 autres fans extatiques qui sont parvenus à dénicher une entrée par l'un ou l'autre subterfuge (chacun avait son histoire), c'était une fois à l'intérieur de la Fédération ukrainienne une sacrée bonne chaleur. Qui ressemblait fort, pour la plupart, à un baptême du feu: chose certaine, à une telle proximité, ça crépitait de bonheur.

    C'était néanmoins un peu pas mal le même show qu'à Londres, à quelques permutations près. Ça débutait sur les chapeaux de roue avec Keep The Car Running, plutôt qu'avec l'intense Black Mirror. Détail. Bonnet blanc, blanc bonnet. Il s'agissait pareillement de lancer dans les flammes près d'une dizaine des chansons de l'album Neon Bible, dont la sortie est attendue comme l'avènement du Messie le 6 mars. Le fond de scène, sorte de livre aux contours enluminés au néon (la Bible, suppose-t-on), donnait la couleur: The Arcade Fire n'était pas là pour rejouer la totale de Funeral, le fameux premier album, celui-là même qui reçut la bénédiction du dieu Bowie. Tout au plus le groupe émaillerait-il les nouveautés de quelques offrandes: Neighborhood # 3 (Power Out), par exemple.

    Qu'importe. L'auditoire était parfaitement complice, aussi prêt à soutenir son groupe dans ses nouvelles aventures que les bretelles noires de Win Butler ses pantalons. À chaque intro, ça hurlait: ou bien ces gens-là avaient déjà tout entendu le show de Londres par le truchement d'Internet (ou celui du 20 janvier à Montréal, disponible itou), ou bien ils étaient simplement contents et le manifestaient bruyamment. Un dix sur la deuxième possibilité.

    Si les fans étaient beaux à voir, le groupe l'était aussi, formidablement dynamique et mobile malgré la trop petite scène pleine d'équipement. On aurait dit un wagon de métro à Tokyo, où tout le monde changerait de place à chaque station. Jeu de chaise musicale fou braque, typique de cette bande de multi-instrumentistes. Personne n'entremêle guitares, cuivres et cordes, claviers et percussions d'aussi subtile et fascinante manière que The Arcade Fire: c'était particulièrement patent dans une chanson en deux temps intitulée Black Wave / Bad Vibrations, où Régine Chassagne démarrait l'affaire presque à gogo (très Annette Funicello dans le genre), puis Butler la détournait en somptueuse chanson triste. Autre belle découverte (pour moi, à tout le moins): la plaintive My Body Is A Cage, donnée sur lit d'orgue, passant du dénuement à la plénitude dans l'orchestration. The Arcade Fire, c'est ça, me disais-je en pensant à Phil Spector: le «wall of sound» du 21e siècle. Jusqu'à samedi. Avec 50 billets à L'Oblique tous les jours. Courage.

    Hors ligne Hors ligne

     

    #7 07-02-2007 11:12

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Voici les Inscription requise pour voir le lien de la SRC, video et audio

    http://www.cev.ca/nouvelles/RadioCanada_logo_BLEU.gif

    Hors ligne Hors ligne

     

    #8 07-02-2007 11:22

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    vidéo
    1ere pièce; Inscription requise pour voir le lien

    Hors ligne Hors ligne

     

    #9 07-02-2007 12:01

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    La Presse - Alexandre Vignault

    Inscription requise pour voir le lien or Inscription requise pour voir le lien

    http://i8.photobucket.com/albums/a31/vanslyde/afpypresse6feb1small.gif

    La Presse
    Arts et spectacles, mercredi 7 février 2007, p. ARTS SPECTACLES1

    Critique

    Alexandre Vigneault a écrit:

    The Arcade Fire
    Manoeuvres orchestrales dans le noir


    On ne pouvait s'empêcher de fredonner la chanson de Malajube, Montréal - 40, alors qu'on faisait le pied de grue devant la salle de la Fédération ukrainienne, hier soir. Dire qu'il faisait froid serait fausser la réalité. Il faisait frette. Avec la dose d'humidité qu'il faut pour avoir l'impression de geler jusqu'à la moelle osseuse. Impossible, se disait-on, que The Arcade Fire finisse le spectacle en chantant sur le parvis de l'église comme il l'a fait à Londres la semaine dernière.

    De fait, aucune note n'a été jouée à l'extérieur. Il ne fait cependant aucun doute que si la bande menée par le couple Win Butler (chant et guitare) et Régine Chassagne (chant, claviers, etc.) avait été assez folle pour mettre le nez dehors, le public aurait été assez fou, lui aussi, pour la suivre. Ce groupe est de ceux qui provoquent de grands frissons et qui suscitent un enthousiasme frôlant la ferveur religieuse.

    Dans les meilleurs spectacles, il arrive toujours un moment où les fans entonnent spontanément, et collectivement, une chanson qui les fait vibrer à l'unisson. Avec The Arcade Fire, ce genre de communion se produit plus d'une fois au cours d'un même concert. Chaque fois, c'est grandiose, comme ce l'était hier pendant Neighborhood #2 et Rebellion, alors qu'on sentait le plancher bouger au rythme des sautillements enthousiastes.

    Parfois, ça devient carrément jubilatoire, comme le fut la finale de ce premier de cinq spectacles montréalais, alors que tout le monde chantait avec coeur Neighborhood #1, la pièce qui ouvre l'album Funeral. Ne restait plus qu'à renvoyer doucement tout ces fidèles à la maison, ce que le groupe a fait en offrant, en guise de deuxième rappel, une version intime de Wake Up, pendant laquelle Win et Régine sont descendus au milieu du parterre. De beaux moments, de grands frissons.

    Officiellement, The Arcade Fire est en période de rodage. La " vraie " tournée débute le 5 mars à Dublin. De fait, les meilleurs moments du concert d'hier ont été liés à des chansons tirées de Funeral et non aux nombreux titres à paraître le mois prochain sur Neon Bible. Un peu parce que les nouvelles chansons, presque toutes faciles à trouver sur Internet, n'ont pas eu le temps de vivre dans le coeur des fans, mais aussi parce que plusieurs d'entres elles tranchent avec le côté exutoire de Funeral.

    Neon Bible s'annonce comme un album sombre, voire très noir, où Win Butler exorcise de vieilles peurs nocturnes. Ça donne parfois des morceaux lourds, comme Black Mirror ou Black Wave/Bad Vibrations, toutes deux portées par la voix hantée de ce grand gaillard au visage d'enfant, qui s'intègrent encore assez mal au reste du répertoire. Même chose pour la gigantesque My Body Is A Cage, qui prend aux tripes, mais détonne encore dans l'ensemble du répertoire. Intervention et Keep the Car Running, à l'inverse, s'y glissent le plus naturellement du monde.

    On ne sait pas comment Win Butler, son groupe et leurs accompagnateurs (10 musiciens, en tout, s'entassaient sur la petite scène, hier) arriveront à donner une cohérence à tout ça. On sait toutefois que The Arcade Fire demeure un fabuleux groupe de scène. On pressent toutefois que, lorsqu'il sera plus à l'aise dans l'ensemble de ses ambitieuse manoeuvres orchestrales nocturnes, ses prestations seront envoûtantes du début à la fin.

    Autre constat posé hier, si The Arcade Fire est impensable sans Win Butler et ses sombres rêveries, il n'existerait pas sans Richard Reed Parry. Ce grand roux à lunettes se démène en diable sur scène et, qu'il joue de la guitare, de la contrebasse, du clavier ou des percussions, apporte ce ne je sais quoi d'émotif ou de complètement fêlé qui soulève littéralement les chansons. Une partie du génie qu'on prête à ce collectif promis à un brillant avenir vient assurément de lui.

    The Arcade Fire se produit jusqu'à dimanche à la salle de la Fédération ukrainienne. Cinquante billets sont mis en vente chaque jour à midi à L'Oblique, disquaire situé à l'angle de Marie-Anne et Rivard. N'y pensez pas pour aujourd'hui, ceux qui obtiendront des places pour ce soit grelottent déjà sur le trottoir pendant que vous sirotez votre café. Les plus mordus ont commencé à faire la queue avant 4 h du matin, hier. Ceux qui brûlent vraiment pour Arcade Fire ne craignent pas les engelures.

    Hors ligne Hors ligne

     

    #10 07-02-2007 12:17

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Wednesday, February 07, 2007
    The gazette

    T'CHA DUNLEVY a écrit:

    Arcade Fire's homecoming an over-the-top celebration
    Showcasing new album. Indie sensations open five-show stand


    It was a helluva homecoming.

    After playing five nights in London last week, the Arcade Fire returned last night to play the first of five concerts at the Ukrainian Federation, an intimate community concert hall on the edge of Outremont.

    What a show - and what a party.

    The room was packed with 650 lucky fans, reporters, scenesters, artists and industry types. The wild cheers that greeted the band as the lights went down gave the first sign that this was to be no reserved affair.

    Au contraire, it was an over-the-top celebration, with one of the world's most talked about indie-rock bands in fighting form, one month to the day before the release of its much-anticipated second album, Neon Bible.

    Band members were grinning as they took the stage to open with the rousing Keep the Car Running, the first of many new songs played during the night.

    "Merci. Thank you for coming," leader Win Butler said at song's end. "I can't tell you what a relief it is to be home.
    "British people are very nice. Don't get me wrong, they're very polite. But they controlled the whole globe at one point. They can't be that polite."

    Along came a swell of horns, strings and accordion, and they were into No Cars Go, an old song reworked for the new album.

    A rollicking hymn, embellished with lush orchestration, and punctuated with a punchy, singalong chorus, it filled the room with a rush that was equal parts delicate beauty and fearless grandeur.

    It was the stuff goosebumps are made of.

    Things loosened up with Haiti, next, a swaying ditty from the band's debut album, Funeral, sung by Butler's wife, Regine Chassagne. Shimmying as she sang, she passed her obvious enjoyment on to the crowd.

    Three songs in, and this was already a serious contender for concert of the year.

    Each of the 10 musicians on stage played with unyielding intensity, making for music as fiercely compelling as it was deeply moving.

    They could have been playing to an audience of thousands, and at times it felt like it, even sounded like it. But it also felt every bit like the privilege that it was.
    Beyond all the hype, anticipation and major-league buzz, the Arcade Fire remains a group of people who make wonderful, life-affirming music.

    Cut to: Butler taking the spotlight on the bare-bones complaint My Body Is a Cage; a couple making out to the trippy ballad Ocean of Noise; the back-to-back Funeral anthems Neighborhood #3 (Power Out) and Rebellion (Lies), delivered with exuberant abandon; and the show-closing acoustic version of Wake Up, sung from (and with) the crowd.

    "The more we travel the planet, the happier we are we live here," Butler said, late in the show.

    "It's such a great city, and you guys have been so good to us.

    "Thank you very much."

    And thank you. It doesn't get better than this, folks.
    And tonight through Saturday, they do it all over again.

    tdunlevy@thegazette.canwest.com

    Hors ligne Hors ligne

     

    #11 07-02-2007 13:05

    ludwig
    Membre
    Date d'inscription: 12-11-2006

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Beau coverage Vanslyde!

    Je viens de constater que sur ma Presse, à la place de la critique de Arcade Fire ya une critique du show de Bily Talent! Hum... 03neutral

    Effectivement tout un show! Le son était excellent et le band beaucoup plus tight qu'au show secret. Sans parler des spectateurs, beaucoup plus excités, on était face aux vrais fans cette fois.

    Un show qui va rester graver longtemps dans les mémoires...

    Hors ligne Hors ligne

     

    #12 07-02-2007 14:10

    Tron
    Site Admin/F.LTron2 GrandmasterFlash
    Lieu: CPU
    Date d'inscription: 23-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Quelques belles photos du concert à cette adresse: Inscription requise pour voir le lien

    Hors ligne Hors ligne

     

    #13 08-02-2007 00:29

    Vanslyde
    Fly! Pope!... Fly Fly awaayyyy
    Lieu: Montreal
    Date d'inscription: 03-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    ludwig a écrit:

    Beau coverage Vanslyde!

    Je viens de constater que sur ma Presse, à la place de la critique de Arcade Fire ya une critique du show de Bily Talent! Hum... 03neutral

    effectivement.. Mmmhhh mais quelle est donc la raison de cette sale affaire... quelqu'un peut nous éclairer?

    http://i8.photobucket.com/albums/a31/vanslyde/roflpresse.gif

    Bon.. j'ai lu toutes les critiques et je tiens seulement à faire savouer à Alexandre Vigneault (^^ critique de La Presse) que le groupe n'a pas joué Neighborhood #2 hier.. non môssieur... j'ose espérer un erratum de sa part en page UNE demain matin première heure... (en fait, un erratum sur la presse en pdf et un 2e article de Billy Talent sur la presse papier... 22verdun )

    Hors ligne Hors ligne

     

    #14 11-02-2007 17:15

    Vanslyde
    Fly! Pope!... Fly Fly awaayyyy
    Lieu: Montreal
    Date d'inscription: 03-10-2006
    Site web

    Re: The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Vanslyde a écrit:

    http://i8.photobucket.com/albums/a31/vanslyde/afukwinrebukk.jpg

    cette photo ▲▲ a été prise exactement à ce moment ▼▼ 01smile

    Hors ligne Hors ligne

     
    • Index
    •  » concerts
    •  » The Arcade Fire @ The Ukrainian Federation - 06-02-07

    Pied de page des forums

    Contactez indiequebec
    Powered by PunBB 1.2.22
    © 2006–2015 R. Andersson et indiequebec.com